Nos cheveux ne sont pas là par erreur. Il y a un but précis !(Nature profonde by Maïma)

Mis à jour : 3 nov 2019

A travers mon histoire.







Les "veilles femmes herbes" de mon île la Guadeloupe, m’ont apprises à quel point les cheveux pouvaient être des antennes remarquables pour capter l'énergie. Il était important d'en prendre soin avec intérêt.


Certains de nos ancêtres pensaient que tresser les cheveux est une façon de lier les pensées négatives. Lors de la peignée il fallait toujours utiliser un peigne en bois, car ces cheveux cumulent beaucoup d'énergie et avaient besoin d'entretenir leur retour à la terre. Pour eux se peigner régulièrement était un moyen de libérer le corps de ces énergies lourdes qu’il pouvait capter puis stocker.


Le cheveu représentait un symbole de l’état de l'esprit. De formidables antennes qui captent " l'énergie cosmos". Les "veilles femmes herbes" disaient que pour une santé de vie, nous devrions les tailler durant la pleine lune, histoire de toujours maintenir la force vitale du corps.


Dans cette même tradition, attacher avec un foulard les cheveux représentaient, un temps d intériorité consacré au soi et à l'énergie suprême en soi. Cela permettait de mieux 'couper' certains liens d'influencent provenant des énergies extérieures lourdes .


Le lavage des cheveux quand à lui, représente un rituel profond avec la source de vie qu’est l'eau. Cela doit se faire en conscience car c est le rituel de libération. L’eau du lavage devait toujours retourner à la terre. Peut être était ce là une manière pour elles de faire circuler l'énergie ou de faire une offrande à la terre ? Je n'ai jamais vraiment eu la réponse à cette question .


Les "veilles femmes herbes" de mon île, utilisaient également des plantes pour obtenir de l’huile de belle qualité afin de prendre soin de leur cheveux. Comme l'huile de carapate par exemple qui pour elles, renforçait la force des cheveux. Elles utilisaient également la graine d’un l’arbre tropical appelé savonnette pour bien nettoyer en profondeur les cheveux. (Ah! ces odeurs, quel doux souvenir). La nature semblait se stresser avec bonheur à leur propre nature profonde.


Elles donnaient à l’entretien de leur cheveu , une place bien méritée dans leur routine quotidienne. « Il est plus important (disaient- elles) d’avoir des cheveux en bonne santé que de vouloir qu’ils poussent à tout prix. » Même si, selon moi l’un n’empêche pas l’autre.


Ces femmes de mon enfance m’ont apprise l’amour de soi, d'apprendre à s'accepter tel que l’on est, tout en améliorant ce qui doit l'être en soi. C'est la profondeur de la simplicité. (Je n'ai pu expérimenter cet apprentissage, cela que bien plus tard dans mon cheminement)


Elles savaient à quel point l’énergie est en nous et aussi autour de nous et combien l’utiliser en conscience donnait sens à notre existence.


Aujourd’hui, j’ai continué à être enseigné sur le sujet allant à la rencontre de certains shamans africains et de l'histoire de mes ancêtres :

Tresser les cheveux représente pour eux aussi, l’unité de la pensée, les nouer, la sécurisation de la pensée et sa couleur, la conviction dans la pensée.


"Ces cheveux sont une extension de toi, une porte d entrée et de sortie pour l énergie de vie en toi".


Apprivoiser mes cheveux a été une des plus belles invitation de moi-même à moi-même.


En posant cet acte, cela m’a permit d’apprivoiser mon moi intérieur. Cela demande de la bienveillance, de la patience, de la délicatesse et un non jugement de soi.

Certaines mémoires du passé ont tellement faussé cette vision d'amour de nos cheveux pour nous, personnes à la peau noire..


Mais oui! le cheveux, tout comme le reste de ce qui compose ce corps, est sacré! En prendre soin peut être source d'un véritable mieux-être.

Il est dit que lorsque nous laissons nos cheveux pousser sur toute leur longueur et que nous les enroulons sur la couronne de la tête, l'énergie solaire, force de vie qui nourrit, est aspirée le long de la colonne vertébrale.


En conférence Ma nature profonde, j'aborde 5 plantes Afro-Ka'Ra'Ib (Un must végétal!) que j’ai appris de mes ancêtres pour entretenir cet énergie qui se trouve dans le cheveu,

Il y en a une (parmi les 5) qui est vraiment ma préférée :


Ses feuilles aident considérablement la bonne santé des cheveux, son huile améliore la couleur naturelle des cheveux et ses reflets naturels. De plus, les substances hydratantes présentes dans l'huile aident à maintenir un niveau d'eau adéquat dans la peau et les cheveux. Son eau d'herbes assure la brillance, facilite le peignage et accélère le processus de démêlage.

Cette plante est tout aussi remarquable pour prendre soin du corps en profondeur et y stimule la mélanine.


J'écris toujours beaucoup :-) alors je vous propose de venir découvrir cette plante si le cœur vous en dit lors d'une de mes conférences sur ma nature profonde et qui sait cela sera peut être pour vous une belle découverte capillaire (entre autre) !


Plus d'infos : https://www.maima.fr/participation-accompagnement


D'ici là prenez bien soin de vous et de vos cheveux !


Maïma

 Maïma

France métropolitaine & Guadeloupe

  • White Facebook Icon

Communication Subtile - Les enseignements de Maïma - 2019