Mes rêves (Nature profonde by Maïma)

Mis à jour : 19 oct. 2019






Nous parlons souvent du monde des rêves avec détachement ou au contraire comme une réalité confuse qui pourtant dans le fond, donne des informations précieuses à notre inconscient.


Le monde des rêves est pour moi quelque chose qui peut s’avérer assez complexe car rêver en conscience est souvent une responsabilité à gérer avec précaution.


Fermer les yeux, autoriser le corps à plonger dans l’obscurité, se couper du monde et s’enfermer dans ce sarcophage qui protège l’âme de ses liens extérieurs.Ce n'est pas chose évidente surtout si tout cela se fait en conscience.


L’obscurité a tendance à faire peur mais pourtant est la phase de lumière où bien des choses de ce monde prennent vie.


Rêver, c’est pour moi , aller au plus profonde de soi et activer un art intuitif tout en se servant de sa conscience éclairée.


C’est comme dessiner un tableau subtil à la lueur d'une lampe et se laisser porter petit à petit par des formes abstraites au premier abord, mais qui deviennent de plus en plus cohérentes à mesure qu'elles nous sont révélé.


Rêver c’est l’art d’activer les fréquences profondes de la mémoire.


C’est exploiter un tracé d’expériences sensorielles unique, se laisser porter à l'insaisissable , lâcher prise et oser expérimenter un monde en nous inconnu mais si familier en même temps.


Voir, entendre, goûter, toucher des réalités qui nous semblent si irréelles. Découvrir un univers, où nos sens sont décuplés et libre de croiser d'autres sensations.


Accéder à cet art de la mémoire n’est pas choses simple. Bon nombre d’entre nous n'en n'’ont pas conscience . Parfois se dépose un voile trouble sur nos perceptions et l'art laisse place au vide subtil. Que s'est il passé? De quoi ai-je rêver? Quoi faire de se rêve? Tant d’interrogations qui peuvent nous bousculer et souvent nous laisser sans réponses.


Rêver en conscience c’est apprendre à surfer sur la ligne de courbes de la mémoire, quelle soit passé, présente ou futur sans en vouloir maîtrisé à tout prix cette partie de soi. Rêver en conscience nous fait prendre la mesure de l'éveil, celle qui montre à quel point en nous un multi-monde sommeil. Dormir devient autre chose, c'est un instant où la vie se poursuit en prenant d'autres saveurs.


Nos ancêtres égyptiens utilisaient l’art de la mémoire avec aisance, le sommeil étaient pour eux un allié fort de guérison.


Ils appelaient cela le "sommeil de temple".


Ils avaient construis un temple, comme un hôpital spirituel qui était dédié spécialement à cet exercice. Des temples qui permettaient de toucher les maux ( mots) du cœur car pour eux c’était à travers les rêves que ce dernier pouvait guérir.


Ils considéraient que notre être glissait dans des royaumes subtils chaque nuit lorsque nous dormions. Un moment alors efficace pour guérir les maux du corps. C’est d’ailleurs là que débuta l’interprétation des rêves. A partir de ces interprétations, les égyptiens du "«sommeil de temple " préparaient des ordonnances de médicaments à base de plantes.


Le sommeil en conscience


Pour vivre des rêves conscients il est bon de ne pas dissocier la phase d'endormissement, de celle du sommeil avec celle du réveil. Les 3 constituent un processus important pour gérer les informations canalisées lors de nos rêves.


Le corps durant ces phases, peut être chargée d’énergies subtiles présentent dans l’atmosphère où il se trouve. Le lieu d’endormissent par exemple est donc important .


Comme nos ancêtres, il est bon de privilégier la salle d’endormissement comme un sanctuaire de régénération.


Prenez toujours soin de mettre des conditions favorables dans la pièce où vous aller pratiquer cet art de la mémoire.


Optimiser l’espace du couché est une méthode qui a fait ses preuves pour moi. La chambre devient alors un endroit où l’énergie circule avec plus de fluidité et est donc favorable à ce processus de régénération et de rêves clairs.


Aux Antilles nous sommes sensibles également aux forces lunaires lors du coucher. Au moment de lune ronde, l’eau devient pour nous un conducteur d’énergie important pour le bon déroulement de ces moments de sommeil et de régénération. L’agitation du mental se canalise, les émotions sont conduit vers des courants d’énergie moins dense.


La couleur des vêtements que nous portons la nuit également aide ou pas au sommeil et peuvent influer sur les rêves.


Il est aussi important de ne pas dormir nu car là aussi cela peut être source de parasitage au bon déroulement de cet art de la mémoire. La nudité apportant un déséquilibre dans le processus du rêve.


Il y a d’autres méthodes simples pour permettre l'optimisation des rêves en conscience (je vous en dirais plus lors de mes conférences sur la nature profonde)


Le réveil aussi demeure important car le corps est celui qui contient les données, le traiter avec considération c'est lui permettre de revenir dans le monde physique en douceur.En utilisant également un livre de rêves, nous l'aidons à se décharger de cette expérience du rêve en conscience qui peut lui être éprouvant parfois.


Pour résumer pour des rêves et qui sait avec une meilleure

qualité de sommeil , privilégier :


· Une salle d’endormissement optimisée

· Une atmosphère favorable pour bien entamer ce processus de régénération et de rêves en conscience

· Un rituel d’endormissement adapté

· Un réveil appliqué pour rendre le tout cohérent


Maïma

 Maïma

France métropolitaine & Guadeloupe

  • White Facebook Icon

Communication Subtile - Les enseignements de Maïma - 2019